L'Ébruiteur Express - AQIS-IQDI
Édition du 20 novembre 2015
IMPRIMER

Nouvelles de l'AQIS

L'AQIS prend les routes du Québec! Première rencontre à Québec le 5 décembre 2015

L'AQIS entreprend une tournée afin d'échanger avec ses membres! La première rencontre aura le 5 décembre prochain au Cégep de Sainte-Foy, local A304. Nous y parlerons des besoins des associations, des défis rencontrés mais également, du rôle de l'AQIS, de la recherche de financement et des leviers favorisant des actions visant une représentation dynamique et mobilisée de la déficience intellectuelle au Québec. Nous colligerons les échanges qui deviendront la base d'un plan d'action pour les prochaines années. Celui-ci vous sera présenté lors de la Journée des présidents et des directeurs généraux qui aura lieu le 2 avril 2016 à Québec.

Monsieur Roger Duchesneau, président de l'AQIS et moi-même, vous invitons à participer nombreux à ces rencontres et à vous exprimer sur vos besoins et vos attentes. Nous voyons cette démarche très positivement puisqu'elle permettra un enrichissement mutuel tout en favorisant une communication efficace et stimulante.   

La première rencontre aura lieu le samedi 5 décembre 2015 de 9h à 16h au Cégep de Sainte-Foy (2410, chemin Sainte-Foy, Québec), local A304.  

Vous êtes invités à vous inscrire auprès de Marielle Leroux avant le 27 novembre 2015 (pour la rencontre du 5 décembre 2015), par courriel mleroux@deficienceintellectuelle.org ou par téléphone: 514 725-7245 poste 21.

Merci au Département des Techniques d'éducation spécialisée du Cégep de Sainte-Foy pour l'aide apportée à l'organisation de cette journée.

Voici les dates et lieux des autres rencontres: 

  • 23 janvier 2016 à Drummondville 
  • 6 février 2016 à Joliette 
  • 20 février 2016 à Montréal 

Modalités: Cette activité est gratuite pour nos membres! L'AQIS a obtenu une subvention permettant de rembourser un déplacement par association membre. Nous vous encourageons donc à faire du co-voiturage! Des formulaires de réclamation vous seront remis la journée même. Un repas sera servi sur place.    

Au plaisir de vous rencontrer!   

Anik Larose, Directrice générale


Mathieu Noël se joint à l'équipe de l'AQIS

Bonjour ! C'est moi le « p'tit nouveau » aux communications à l'AQIS ! Je suis en poste depuis le 27 octobre dernier. Toute la belle équipe de l'AQIS a été très accueillante avec moi et je les en remercie. Je partage mon temps entre le programme Prêts, disponibles et capables (PDC) et la Semaine québécoise de la déficience intellectuelle. J'y ai l'occasion de mettre à profit mes 15 années d'expérience acquise dans le milieu associatif des personnes ayant des limitations fonctionnelles.

J'aurai le plaisir de vous rencontrer pour la première fois lors de la journée thématique du 28 novembre prochain. J'ai déjà hâte ! J'espère vous y voir !

Mathieu Noël


Comité Journée sur la violence faite aux femmes

Le comité organisateur de la Journée sur la violence faite aux femmes s'est réuni une dernière fois avant l'événement qui se tiendra à Montréal le 28 novembre. Madame Delphine Odier-Guedj, professeure-chercheure de l'UQAM qui est très intéressée par cette rencontre sans précédent s'est jointe à la rencontre en compagnie d'un membre de son équipe. Ils apporteront une contribution active à la journée.

Journée sur la violence faite aux femmes et aux filles ayant une déficience intellectuelle : C'est le 28 novembre 2015 !

Dernière chance de vous inscrire à cette journée sous le thème : « Quand je ne veux pas, je dis non ! Parlons de violence et d'abus sexuels »


Le samedi le 28 novembre 2015, venez oser parler, de façon constructive, de ce sujet qui ne laisse personne indifférent.

Que vous soyez une femme qui a une déficience intellectuelle, un parent, une personne proche ou un ou une intervenante, cette journée est pour vous. 

Au programme :

Avant-midi : mise en contexte avec un panel qui sera entrecoupé de mises en situation présentées par la troupe de théâtre Atout cœur.

Après-dîner : trois ateliers simultanés animés par des personnes compétentes en la matière.  

1 - À propos du consentement aux relations sexuelles
Atelier à l'intention des parents et des intervenantEs

2 – Sexualité, relations sexuelles et consentement
Attention! Cet Atelier réservé aux personnes qui vivent avec une déficience intellectuelle

3 – Intimidation, agressions : se défendre, prévenir
Atelier pour tous et toutes 

Pour conclure, un retour sur la journée aboutissant à un mot d'ordre rassembleur pour contrer cette violence.  

Cette journée veut lever le voile sur les abus et violences faites aux femmes ayant une déficience intellectuelle.  Elle permettra d'apprendre à reconnaître les situations d'abus mais surtout, de rechercher des solutions pour prévenir ces violences pour qu'il y en ait de moins en moins.  Venez partager vos idées et votre expertise.

Pour plus d'information et pour vous inscrire:cliquez ici.



Comité CASC-MTESS

L'AQIS a participé, en tant que membre de la Coalition pour l'accès aux services des CLE (CASC), à une rencontre avec des fonctionnaires du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS) le 11 novembre.

Ces rencontres, qui se tiennent deux fois par année, sont une voie de communication entre les deux instances.  D'un côté, les groupes communautaires rapportent les difficultés qui se vivent quotidiennement en lien avec les centres locaux d'emploi (CLE), l'aide sociale et ses programmes de soutien aux prestataires.  De l'autre, le ministère tente d'y apporter une solution.

Voilà une des raisons pour laquelle il importe que les organismes membres de l'AQIS nous tiennent au courant des difficultés que rencontrent leurs membres.


Au menu d'Un souper presque parfait : une pointe d'iceberg

La Confédération des organismes de personnes handicapées du Québec (COPHAN) et l'AQIS ont observé l'immense tollé provoqué par une jeune femme qui a émis des idées personnelles sur la place à part des « handicapés » dans la société lors d'une émission à grande écoute, Un souper presque parfait, édition du 19 octobre 2015. Dans ce brouhaha ambiant, on entend tout et son contraire.

Des internautes crucifient la candidate sur la place publique, allant jusqu'à la comparer à Guy Turcotte, rien de moins. D'autres volent au secours des personnes ayant des limitations et, confondant bêtise et déficience intellectuelle, lui attribuent un handicap sans se rendre compte qu'ils reproduisent ainsi le comportement qu'ils dénoncent.

Suite au déferlement dans les médias d'opinions, d'excuses, de messages de soutien et d'annonces de dépôts de plaintes, la COPHAN et l'AQIS s'interrogent : et si les propos de cette jeune femme, certes inacceptables, n'étaient que la pointe de l'iceberg? Car, parlons franchement : qui n'a jamais entendu ou même prononcé au moins une des affirmations suivantes :

 « Hein? Ton collègue est aveugle? Comment il fait pour travailler? »

 « Handicapé, la belle affaire… Je me casse la tête à travailler pendant que mon voisin, lui, reste tranquille à la maison à recevoir un gros chèque. »

 « Je vais me stationner là 5 minutes. De toute façon, ils en donnent à n'importe qui, des vignettes pour handicapés. »

« Oh chanceuse, soi-disant pour des adaptations, ton appartement est refait au complet et c'est le gouvernement qui paye ! »

 Ou bien, dans un autre registre :

« Je les aime bien, moi, les handicapés. Ils sont gentils et toujours de bonne humeur. »

« My God! Je crois que si je devais tomber handicapé, je me suiciderais. »

« La petite madame dont vous poussez la chaise roulante, est-ce qu'elle aimerait ça du lait dans son café? »

D'un côté, les personnes ayant des limitations sont des privilégiées, des assistées, des parasites qui, dans un contexte économique sinistre comme le nôtre, sont un fardeau pour  les bons payeurs de taxes. D'un autre, ce sont de pauvres petites choses vulnérables qui nécessitent notre compassion. 

Selon la COPHAN et l'AQIS, les propos d'Anne-Marie ne sont rien de plus que le reflet d'un manque de connaissance du handicap plus généralisé que l'on ne le croit. Et les déclarations bien intentionnées des défenseurs des personnes ayant des limitations sur les réseaux sociaux ne font pas plus avancer le débat. 

La COPHAN et l'AQIS, qui travaillent depuis plusieurs décennies à construire une société inclusive, constatent qu'il y a encore malheureusement bien du chemin à parcourir. Alors, plutôt que de taper sur une fille qui parle à travers son chapeau, pourrions-nous mettre nos énergies à combattre collectivement les préjugés envers les personnes en situation de handicap?

Richard Lavigne, directeur général, COPHAN                                                            
Anik Larose, directrice générale, AQIS


Nouvelles en bref

Consultation publique en matière de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale

Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS), Sam Hamad, a lancé une consultation publique sur les principaux enjeux entourant la lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale.

Pour participer à la consultation : cliquez ici.

Lors de ce lancement, le ministre a souligné que le Plan d'action gouvernemental pour la solidarité et l'inclusion sociale 2010-2015 était prolongé jusqu'au 31 mars 2017. Pour voir le communiqué : cliquez ici.

 


Les mobilisations pour lutter contre l'austérité et pour la survie des organismes communautaires

La mobilisation des 2 et 3 novembre a été un grand succès ! On la qualifie même d'historique. Partout au Québec, des organismes communautaires ont manifesté leur mécontentement de diverses manières. Selon les organisateurs, pendant deux jours, 1431 organismes ont fermés leurs portes, ont fait la grève, ont interrompu leurs activités et ont participé à des actions organisées aux quatre coins du Québec!


En l'espace de 2 jours, plus de 14 000 personnes ont été mobilisées dans les manifestations : 5 000 personnes étaient à la marche de Montréal, 700 à Terrebonne, 500 à St-Clet, 350 à Laval, 800 à Québec, 200 à Longueuil, 450 à Gatineau, 650 à Sherbrooke, 400 à Saguenay, 250 à Saint-Félicien, 200 à Rouyn, 400 à Saint-Jérôme, 170 à Rimouski, plus de 100 à Saint-Agathe des Monts et plus de 700 dans les manifestations de la Mauricie et du Centre-du-Québec. À ce nombre, il faut ajouter les personnes participantes aux très nombreuses actions locales, aux actions dérangeantes ainsi qu'aux assemblées publiques, soupes populaires, caravanes, etc.

L'AQIS y a pris part en se joignant à la grande marche de Montréal.  La veille, elle avait participé à trois ateliers lors d'une Commission populaire pour l'ACA (action communautaire autonome) qui a été très courue.  Ces ateliers se titraient : « Enjeux en défense collective des droits », « Projet de loi 56 : les OSBL ne sont pas des lobbys » et  « PPP sociaux : privatisation de la lutte à la pauvreté ».  

Ces journées ont permis de faire la démonstration de la force et de la solidarité du milieu communautaire pour un meilleur financement et pour des services publics et des programmes sociaux de qualité !  

Voici quelques extraits du bilan fait par les organisateurs de cette grande mobilisation de deux jours :  

« L'autre gain majeur aura été la sensibilisation de la population. Partout, les médias ont parlé de nous. La couverture médiatique a été exceptionnelle et pour vous le démontrer nous vous partageons notre revue de presse (incomplète). Une version mise à jour sera disponible à http://bit.ly/2-3nov-revue-de-presse. D'ailleurs si l'article publié dans votre journal ne s'y trouve pas, écrivez-nous à financementocasss@gmail.com. »  

« Et la suite… Après une telle action, ce n'est pas le temps de baisser les bras ! Le Québec bouge de partout : les enseignantes et enseignants, les infirmières et infirmiers, les travailleuses et travailleurs du secteur public, les étudiantes et étudiants… et nous ! Le désengagement de l'État est majeur et les reculs sont extrêmement importants. Il faut réagir et exiger un changement de cap du gouvernement. Rappelons au gouvernement qu'il peut faire d'autre choix pour le Québec. Des solutions fiscales pour un Québec plus juste, vous le savez, il y en a plein (…) : Et plus encore, voir : http://bit.ly/1B56bqb

Plusieurs mobilisations sont à venir. Nous en profitons pour vous inviter à la manifestation nationale de la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics (Coalition Main rouge) le 28 novembre prochain. Les détails : http://nonauxhausses.org/manif28nov/ »


Un premier gain suite à la mobilisation des 2 et 3 novembre

Trois jours après la grande mobilisation du milieu communautaire, le ministre Sam Hamad annonçait enfin le renouvellement des ententes de financement des organismes communautaires sous sa responsabilité, pour une durée de trois ans.

Pour plus de détails, cliquez ici.


Projet de loi no 70 du MTESS

Sam Hamad, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS), a annoncé le 10 novembre, le projet de loi no 70, Loi visant à permettre une meilleure adéquation entre la formation et l'emploi ainsi qu'à favoriser l'intégration en emploi. Ce projet de loi aura une incidence sur six autres lois de même que sur le Code civil.

Parmi les changements apportés, se trouve l'instauration du Programme objectif emploi vers lequel seraient dirigées les personnes qui font une première demande d'aide sociale.  Ce programme viserait à offrir aux personnes qui y participent un accompagnement personnalisé en vue d'une intégration en emploi.  Toutefois, ce programme se veut coercitif car il prévoit obliger les personnes à accepter un emploi dit convenable et prévoit des coupures financières aux personnes qui ne se conformeraient pas entièrement au programme.  

Un autre volet du projet, qui a première vue apparaît intéressant pour lutter contre la pauvreté des personnes en situation de handicap, permettrait d'exclure certains revenus provenant d'actifs reçus d'une succession du calcul des prestations pour les personnes qui sont sur le Programme de solidarité sociale.  

L'AQIS procède actuellement à l'étude de ce projet de loi.


Dédommagement pour des personnes ayant une déficience intellectuelle

D'anciens résidents de centres pour personnes ayant une déficience intellectuelle pourront vraisemblablement se partager 36 millions de dollars si la cour de l'Ontario confirme le règlement à l'amiable conclu dans un recours collectif.

Pour voir la nouvelle : cliquez ici.


Prêts, disponibles et capables

L'art de réussir une intégration en beauté !

Vous savez que L'Oréal est un leader mondial dans le secteur des cosmétiques. Ce que vous ne savez peut-être pas, c'est que L'Oréal Canada a embauché, en collaboration avec le programme Prêts, disponibles et capables, une personne ayant un trouble du spectre de l'autisme.

Francine Tremblay  (afin de préserver l'anonymat de l'employée, ce nom est fictif) y archive, en effet, des documents des ressources humaines. « Francine archive des documents des ressources humaines dans les bons modules du système informatisé d'archivage de l'entreprise. Elle répond au besoin d'avoir les dossiers à jour pour les employés et les collaborateurs des ressources humaines dans les plus brefs délais », explique Mme Despina Tzouannis, Chef de la paie.

Mme Tzouannis explique aussi qu'avant l'embauche de Mme Tremblay, Mme Ariane Philie du service spécialisé de main-d'œuvre Action main-d'œuvre a présenté ses compétences et a aidé les employeurs à comprendre ce qu'est l'autisme. « Lors de l'entrevue d'embauche, les détails du poste ont été présentés à Francine pour voir si les tâches lui convenaient et répondre à ses inquiétudes. À la première journée de travail de Francine, Ariane était présente pour mettre les procédures par écrit, ce qui a aidé Francine à comprendre ce qu'elle avait à faire ». 

L'Oréal Canada compte donc parmi les « 75% ou plus des employeurs qui qualifient de bon à très bon le rendement des travailleurs ayant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l'autisme ». Si bien que, pour Mmes Szymkowiak et Tzouannis, « il n'y a pas d'inconvénients d'avoir Francine en poste, mais il y a un grand avantage à avoir une ressource de plus dans l'équipe qui compte 6 personnes ». 

Les employeurs de Mme Tremblay veulent que cette intégration serve d'exemple pour que la clientèle et les collaborateurs de L'Oréal Canada fassent de même. Mmes Szymkowiak et Tzouannis seraient aussi prêtes à embaucher d'autres participants au programme Prêts, disponibles et capables, selon les ouvertures. 

 


Mmes Despina Tzouannis, Chef de la paie (à gauche), 
et Aleksandra Szymkowiak, Directrice de l'Acquisition de Talents (à droite), 
chez L'Oréal Canada.

Le programme pancanadien Prêts, disponibles et capables est une initiative de l'Association canadienne pour l'intégration communautaire (ACIC), en partenariat avec l'Alliance canadienne du trouble du spectre de l'autisme (ACTSA). Il vise à accroître la participation au marché du travail des personnes ayant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l'autisme en concertation avec les partenaires du marché du travail, employeurs et organisme d'employabilité, d'un océan à l'autre.

Mathieu Noël
Conseiller aux communications
Association du Québec pour l'intégration sociale


Des employeurs inclusifs

Nous vous invitons à prendre connaissance des employeurs associés à Prêts, disponibles et capables.

Bravo à ce nouvel employeur qui a embauché au début du mois de novembre:


Depuis le début de programme, les employeurs ci-dessous ont pu découvrir les talents des personnes qui vivent avec une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l'autisme :  

   
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Pour toutes questions, n'hésitez pasà communiquer avec Amélie Duranleau, coordonnatrice provinciale du programme Prêts, disponibles et capables au 514-725-7245 poste 31 ou par courriel : aduranleau@deficienceintellectuelle.org


Nouvelles de l'IQDI

Savoir c'est pouvoir, Les formations de l'IQDI

Vous planifiez vos activités de formation pour les prochains mois? Vous préparez un événement sur un thème spécifique et êtes à la recherche de conférenciers ? Consultez le répertoire des formations sur notre site internet sous l'onglet prévu à cet effet. Vous pouvez compléter une demande à partir du site ou nous téléphoner au 514 725-7245.


Nouvelle formation disponible: Démystifier les divers régimes de protection (tutelle/curatelle), conférence présentée par Me Laurent Fréchette.  

Votre enfant vit avec une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l'autisme, il aura bientôt 18 ans et vous vous questionnez sur ses droits et responsabilités une fois qu'il sera majeur… et sur vos droits et responsabilités comme parents ? Cette conférence d'une durée de 3h vous est destinée.    

En effet, les règles du nouveau Code de procédure civile qui entreront en vigueur le 1er janvier 2016 apporteront des changements importants qui sont bons de connaitre.  

Programme de la conférence :    

  • La capacité juridique
  • Le mandat de protection au cas d'inaptitude vs l'ouverture d'un régime de protection
  • La Loi du Curateur public du Québec
  • La démarche pour l'obtention d'un régime de protection
  • Les types de régimes de protection
  • Rôles et responsabilités d'un représentant légal
  • Mesures particulières
  • Le Régime enregistré d'épargne invalidité (REEI)
  • L'aide sociale
  • Mesures alternatives
  • Renseignements utiles

Nouvelles des membres

Appel de candidatures pour les Prix Janine-Sutto 2016 : préparez-vous !

L'art, un médium artistique qui ne fait pas de différence. L'appel de candidatures pour la 13e édition des Prix Janine-Sutto est officiellement lancé ! L'Association de Montréal pour la déficience intellectuelle (AMDI) invite les individus et les organismes de la région de Montréal à soumettre leurs candidatures avant le 25 janvier 2016.


Le Prix Janine-Sutto « catégorie artiste » souligne le talent et la démarche artistiques d'unepersonne ayant une déficience intellectuelle. Le Prix Janine-Sutto « catégorie projet artistique amateur » souligne l'engagement d'un organisme ou d'une personne qui travaille au développement et au rayonnement de la pratique artistique des personnes présentant une déficience intellectuelle.

Vous connaissez une personne vivant avec une déficience intellectuelle qui se distingue par son talent et sa démarche artistique ? Vous avez entendu parler d'un projet artistique innovateur dont les personnes vivant avec une déficience intellectuelle en sont les principaux participants ? Faites connaître les Prix Janine-Sutto auprès de votre réseau ou déposez une candidature. Les deux prix sont assortis d'une bourse, offerte par le réseau Accès Culture de la Ville de Montréal ainsi qu'une œuvre d'art.

La remise des Prix Janine-Sutto se fera à Montréal dans le cadre du lancement de l'événement« D'un œil différent », à l'Écomusée du fier monde, le mercredi 2 mars 2016.

Pour connaître les modalités et télécharger le formulaire, nous vous invitons à consulter le siteweb de l'AMDI.

Source : Amélie Guindon,
Coordonnatrice Intégration et Sensibilisation, AMDI


Souper JAZZ'N JASE : 25 novembre

Événement spécial dans le cadre d'une collaboration entre le Parrainage civique les Marronniers et l'Association de Montréal pour la déficience intellectuelle. C'est le temps de s'inscrire pour le souper Jazz'n Jase du 25 novembre prochain. Un souper animé par un professionnel qui offre aux proches aidants des personnes vivant avec une déficience intellectuelle l'occasion de se réunir autour d'un délicieux repas pour échanger sur leur réalité et partager leurs préoccupations sur les différentes étapes de la vie de ces personnes.


Date : mercredi 25 novembre à 18 h
Où : au Jarry Deuxième Café bistro –  2590, rue Jarry Est, Montréal.
Coût : 22 $ par personne, incluant le repas 3 services

Réservez auprès de Christine Fortier 514 381-2300, poste 27 ou soutien@amdi.info


Le support, fondation de la déficience intellectuelle

Nouveau plateau de travail à la Fondation

Joindre l'utile au nécessaire. La Fondation Le Support compte désormais un plateau de travail réunissant un groupe de huit personnes vivant avec une déficience intellectuelle. Ces personnes sont sous la supervision de Mme Chantal Deslongchamps de l'organisme CRDITED du Sud-Ouest de Montréal. Nos nouveaux collaborateurs seront responsables d'assembler des trousses pour des collectes à domicile dans différentes municipalités et arrondissements de la grande région de Montréal.


Pour Le Support, il s'agit d'une aide inestimable dans ses efforts de diversifier ses sources de collectes de vêtements et d'articles usagés. En raison de la concurrence déloyale des fausses fondations et des restrictions imposées par de plus en plus de municipalités, le marché des boîtes de dons a subi de sérieux reculs depuis près de trois ans. Les collectes de quartier sont une façon efficace de compenser pour les pertes que nous avons encourues.

Lancée il y a un an environ, le programme de collectes de quartier s'avère un franc succès et nous incite à lui faire prendre une grande expansion. Au lieu de faire des collectes les samedis et dimanche uniquement, il y aura désormais des collectes sept jours sur sept. Cette expansion ne pouvait être possible que si nous avions de nouveaux collaborateurs pour mettre ensemble accroche-portes et sacs qui serviront aux collectes.

Une situation gagnant-gagnant

Grâce au soutien du CIUSS (le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux) du Centre-Sud de Montréal, Le Support pourra compter sur une précieuse collaboration pour mener à bien ses activités. Ces activités sont plus que nécessaires pour assurer la pérennité de la Fondation. De l'autre côté de la médaille, il s'agit d'une belle occasion de permettre à des personnes vivant avec une DI d'avoir une occupation formatrice et bonne pour leur développement.

Mme Deslongchamps est très heureuse de ce partenariat. « Pour nous, il s'agit d'une belle initiative qui va dans le sens de nos efforts pour occuper de façon constructive nos adultes présentant une déficience intellectuelle et leur permettre de mieux s'intégrer à la société. Les tâches qu'ils auront à accomplir sont à la mesure des efforts que nos personnes peuvent réaliser. De plus, ne nous le cachons pas, venir en aide à la Fondation Le Support est encore plus valorisant et nécessaire compte tenu de la situation actuelle de l'organisme. »

Nous souhaitons la bienvenue à nos nouveaux collaborateurs et nous espérons qu'ils apprécieront leur expérience de travail parmi nous.

Alain Mongrain
responsable des communications, Le Support


Babillard

L'Observatoire du CNRIS

L'Observatoire a pour mission d'offrir une perspective comparative sur les grands enjeux, événements qui se manifestent dans le secteur de la déficience intellectuelle et des troubles du spectre de l'autisme.

 
 
 

AQIS-IQDI

 

Association du Québec
pour l'intégration sociale (AQIS)

Institut québécois
de la déficience intellectuelle (IQDI)

3958, rue Dandurand
Montréal (Québec)  H1X 1P7



Téléphone : 514 725-7245

Télécopieur : 514 725-2796

Courriel: info@deficienceintellectuelle.org



Voir également Notre équipe

Joignez-nous sur Facebook

Notre fondation



Aidez-nous à poursuivre notre mission en effectuant un don de vêtements à notre fondation Le Support