Actualités

Le Programme public de dépistage prénatal de la trisomie 21 est-il un leurre?

1 novembre 2016

Six ans après le début du déploiement du Programme québécois de dépistage prénatal de la trisomie 21 (T21), l’Association du Québec pour l’intégration sociale a souhaité prendre du recul et ainsi susciter la réflexion par la rédaction d’un mémoire afin de savoir à qui profite le Programme de dépistage prénatal de la trisomie 21.

Au départ, la mise sur pied du Programme public de dépistage prénatal de la trisomie 21 se voulait équitable. Le but était que toutes les femmes du Québec puissent avoir accès gratuitement au dépistage prénatal de la trisomie 21. La notion de consentement libre et éclairé était également omniprésente. Suite aux observations de l’AQIS après analyse du rapport Résultats au regard de l’implantation du Programme québécois de dépistage prénatal de la trisomie 21force est de constater que le Programme échoue lamentablement en ce sens.

L’AQIS soulève dans son mémoire que :

  • Le gouvernement du Québec ne s’est pas donné les moyens de connaitre l’efficacité du programme qu’il a mis sur pied ;
  • Malgré le Programme de dépistage de la T21, le nombre de naissance avec trisomie est sensiblement le même ;
  • Les différents types de dépistage de la T21 du Programme sont peu fiables ;
  • Dans certaines cliniques privées, des tests plus performants que ceux du Programme sont offerts ;
  • Le consentement libre et éclairé semble inexistant ;  
  • Malgré le Cadre de référence, peu de parents ont du soutien du réseau face à une décision difficile ;
  • Les informations transmises aux parents sont incomplètes et très souvent directives ;
  • Si l’on se fie à une étude internationale, qui inclut le Canada, le meilleur des 4 types de tests du Programme :
    • N’arrive pas à détecter 21% des fœtus trisomiques (plus précisément entre 9.6% et 37.3%) ; 
    • Parmi les fœtus détectés, seulement 3.4% (entre 2.3 et 4.8%) ont effectivement la trisomie 
    • La fiabilité de ce type de test ne se situe qu’à 78.9% (entre 62.7% et 90.4%). Donc en moyenne 21.1 % des fœtus trisomiques ne sont pas détectés. Des parents sont alors rassurés à tort. 


Nous vous invitons fortement à prendre connaissance du mémoire ci-joint. Un communiqué de presse a été envoyé à ce sujet aujourd’hui (également joint). En espérant avoir quelques retombées médiatiques.
 

 
 
 
 

AQIS-IQDI

 

Association du Québec
pour l'intégration sociale (AQIS)

Institut québécois
de la déficience intellectuelle (IQDI)

3958, rue Dandurand
Montréal (Québec)  H1X 1P7



Téléphone : 514 725-7245

Télécopieur : 514 725-2796

Courriel: info@deficienceintellectuelle.org



Voir également Notre équipe

Joignez-nous sur Facebook

Notre fondation



Aidez-nous à poursuivre notre mission en effectuant un don de vêtements à notre fondation Le Support