La conférence à renommée 2014

La Conférence à renommée, comme son nom l’indique, se veut une occasion pour l’IQDI et pour la communauté scientifique d’honorer l’ensemble de la carrière d’un ou d’une chercheure du Québec. Pour cette 10e édition, le comité scientifique du colloque soulignera la contribution de madame Sylvie Tétreault, professeure titulaire au Département de réadaptation de l’Université Laval. Sa conférence intitulée :  À la recherche du bonheur: Stratégies d’adaptation et de soutien destinées à la famille de la personne ayant une déficience intellectuelle consiste en un survol des mécanismes d’adaptation et des stratégies de survie accessibles aux familles. Elle s’inspirera de son expérience de vie, de celles des parents et des jeunes qui ont contribué à ses recherches tout en puisant dans les nombreux défis qu’elle a rencontrés tout au long de son cheminement.

À la recherche du bonheur: Stratégies d’adaptation et de soutien destinées à la famille de la personne ayant une déficience intellectuelle,  Sylvie Tétreault Ph. D.


Au cours des dernières décennies, la position des familles a considérablement évolué en ce qui a trait aux soins et au bien-être de l’enfant ayant une déficience. Les attentes actuelles visent un partenariat renouvelé et une appropriation de plus en plus importante de leur pouvoir d’action. À cet effet, des auteurs prônent que les services doivent s’orienter vers une approche centrée sur la famille. Or, même si la perception qu’elles ont de leur rôle s’est transformée, il n’en demeure pas moins que les familles assument la majorité des tâches liées aux besoins spécifiques de leur enfant. En outre, l’État et l’organisation des structures ne facilitent pas l’accès aux services. Au contraire, une vision fragmentée et en silo complexifient la recherche des ressources pour ces parents. Devant ce constat, comment vivre et aspirer à une participation sociale optimale ? De quelle façon s’adapter et intégrer harmonieusement la société ? Comme intervenant, que puis-je faire pour accompagner ces familles et ces jeunes ? Quelles sont les avenues à explorer pour les soutenir dans l’atteinte d’un mieux vivre ensemble ? Voilà des questions qui ont guidé l’ensemble de ma carrière.


À la réflexion, qu’importe avec qui je vis, ce que je fais comme travail et comment j’organise ma vie, tous aspirent au bonheur et à un sentiment de quiétude. Bien sur, les réalisations et les progrès de l’enfant qui a un problème développemental modulent ce sentiment de bien-être. Par ailleurs, l’unité familiale demeure fragile et sa cohésion est ébranlée par les différents soubresauts du cheminement de l’enfant. Malgré tout, je réalise que la recherche d’un bonheur reste la trame de fond de toutes les familles que j’ai rencontrées. Cette quête du bonheur, c’est-à-dire le chemin par lequel ces familles circulent, est parfois plus importante que le bonheur lui-même. Ce constat m’amène à explorer davantage les stratégies de survie ou encore les mécanismes d’adaptation de l’individu. Considérant cela, j’aimerais partager mes idées, vous faire entendre des témoignages de parents et de personnes en situation de handicap, afin d’illustrer différentes façons de concevoir le bonheur et sa recherche.


Cette conférence représente un temps d’arrêt pour échanger avec l’auditoire, pour écouter l’autre et évaluer comment certaines façons peuvent aussi m’être utiles dans ma vie personnelle. Il est certain que cette approche demande humilité et ouverture à l’inconnu. Elle se base sur une représentation positive de la contribution des personnes rencontrées tout au long de ma carrière à mon cheminement professionnel et personnel. En somme, cette conférence à renommée représente une occasion unique de revoir la notion de bonheur et de vous rendre hommage, qu’importe votre position sociale et votre situation. Ayant une formation multiple et des intérêts variés, elle me permet aussi de faire le point sur mes accomplissements professionnels et sur ma propre quête du bonheur.


J’estime que ma fonction comme professeur universitaire est une situation privilégiée, qui m’a permis de réfléchir, d’explorer et de communiquer. C’est avec passion et humour que je partagerai avec vous des moments concentrés de … bonheur. Bienvenue à tous et toutes!

 

 

Sylvie Tétreault Ph.D


Professeure titulaire au Département de réadaptation de l’Université Laval, Sylvie Tétreault est membre du Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale (CIRRIS).  Elle a débuté sa carrière professorale en 1985, après avoir été ergothérapeute à l’hôpital Marie-Enfant de Montréal (aujourd’hui un centre de réadaptation). Elle s’est toujours intéressée à la personne ayant une déficience et à sa famille. Ayant des intérêts éclectiques, elle a contribué à des recherches sur des sujets variés, en passant par les maladies rhumatismales, le problème de bavement chez les enfants ayant une paralysie cérébrale en complétant un doctorat sur la surcharge de  la mère ayant une enfant handicapé. Depuis longtemps, elle s’est investie dans la formation surtout en ergothérapie, la recherche en réadaptation et la diffusion des connaissances. Elle a encadré les travaux de recherche de près d’une trentaine d’étudiants aux cycles supérieurs, dans plusieurs universités au Québec et en France. Elle a aussi participé à de nombreux cours portant l’évaluation et l’intervention auprès des enfants ayant une déficience. Elle a collaboré avec plusieurs associations québécoises de parents pour réaliser différentes conférences. D’ailleurs, assez verbale… elle a fait plus de deux cents conférences ici et à travers les cinq continents. De plus, elle a collaboré à plus d’une centaine d’articles scientifiques publiés dans des revues avec des comités de pairs. Co-auteure de plusieurs livres scientifiques, incluant un livre de cuisine, qui s’avère un succès en librairie! Ce livre a gagné en 2008 le prix Blé d’or « Bon Matin » de l’Ordre des diététistes du Québec. Il a pour titre : Prêt ! Pas prêt ! je cuisine ! publié aux Presses de l’Université Laval en collaboration avec Johanne Montminy. En somme, les prix et distinctions qu’elle s’est mérités au cours de sa carrière sont des preuves de la reconnaissance de sa contribution à l’évolution des pratiques. Actuellement, elle collabore avec des équipes de recherche d’ici et d’Europe sur de nouvelles thématiques : les familles immigrantes ayant une enfant handicapé et celles vivant avec un proche atteint de la maladie d’Alzheimer.


En résumé, les travaux de recherche de Madame Tétreault sont réalisés dans la perspective d’apporter des solutions concrètes aux difficultés rencontrées par les personnes ayant une déficience, leurs proches et les intervenants. Elle a toujours été motivée par le désir d’améliorer la qualité de vie de ces personnes et de leur famille. Elle est une personne enthousiaste et passionnée. Par cette conférence à renommée, elle espère inspirer les gens, leur donner un coup de pouce pour débuter des projets qui leur tiennent à cœur et ne pas hésiter à prendre de nouveaux chemins pour rechercher le bonheur !

 

 


 
 
 

AQIS-IQDI

 

Association du Québec
pour l'intégration sociale (AQIS)

Institut québécois
de la déficience intellectuelle (IQDI)

3958, rue Dandurand
Montréal (Québec)  H1X 1P7



Téléphone : 514 725-7245

Télécopieur : 514 725-2796

Courriel: info@deficienceintellectuelle.org



Voir également Notre équipe

Joignez-nous sur Facebook

Notre fondation



Aidez-nous à poursuivre notre mission en effectuant un don de vêtements à notre fondation Le Support