Résumés des communications

Résumés des communications présentées dans le cadre du Colloque Recherche-Défi 2014. Le 23 mai 2014, Hôtel Plaza à Valleyfield.

 

COMMUNICATIONS LIBRES

1.LES CARACTÉRISTIQUES DES ÉLÈVES QUI ONT DES INCAPACITÉS INTELLECTUELLES ET LES TIC Cette présentation a pour objectif d'identifier les caractéristiques cognitives et non cognitives des élèves qui ont des incapacités intellectuelles qui, en interaction avec d'autres éléments de l’environnement (technologies, intervenants, milieu de l’intervention, etc.), peuvent limiter leur utilisation des technologies. Elle propose aussi des recommandations permettant d’en tenir compte afin d’éviter la création de situations de handicap ou d’échec.
2.LES PRATIQUES D'INTERVENTION FAVORISANT L'AUTODÉTERMINATION D'ADULTES EN CRDITED Cette étude a pour but de décrire les pratiques d’interventions en CRDITED favorisant l’autodétermination d’adultes présentant une déficience intellectuelle, et ce, selon la perspective des intervenants. Une recherche collaborative a été menée avec deux groupes de six intervenants par le biais d’une démarche d’analyse de pratiques. L’analyse des verbatim a permis la formulation d’un modèle intégrateur des conceptions de l’autodétermination et d’un modèle d’intervention favorisant l’autodétermination.

Présenté par:

1-Hajer Chalghoumi, CRDITED MCQ - Institut universitaire
2-Martin Caouette, , Université du Québec à Trois-Rivières

1-LA DÉFICIENCE INTELLECTUELLE SÉVÈRE À PROFONDE À L'ARRÊT DE LA SCOLARISATION Ce projet vise à documenter les services mis en place pour les jeunes personnes ayant une déficience intellectuelle sévère à profonde et leur famille ainsi que leurs besoins lors de l’arrêt de la scolarisation. Deux entrevues semi-dirigées seront réalisées avec les parents (10) afin de répondre à ces objectifs. Ce projet devrait permettre de comprendre la réalité de ces familles ainsi que de recueillir des données nécessaires pour développer des interventions concrètes adaptées à leurs besoins.
2- DE LA SATISFACTION À L'ÉGARD DES SERVICES DES USAGERS QUI ONT UNE DÉFICIENCE INTELLECTUELLE Cette présentation porte sur une étude qui vise l’évaluation de la satisfaction à l’égard des services des personnes ayant une déficience intellectuelle. La méthodologie comprend l’adaptation d’un questionnaire, la formation des intervieweurs, la passation du questionnaire à 13 usagers et la réalisation de trois groupes de discussion avec des parents, intervenants et gestionnaires. Les résultats soulèvent les enjeux et défis de cette évaluation et sa contribution à l’amélioration des services.
3-LES EXPÉRIENCES QUI DÉVELOPPENT LE POUVOIR D'AGIR : POINTS DE VUE DES PARENTS L’intervention centrée sur le développement du pouvoir d’agir des parents (DPA) est présentée en tant qu’une des approches les plus adaptées en intervention précoce. Toutefois, des recherches récentes soulignent l’absence de cette approche. Toutefois, certaines expériences des familles permettent de développer leur DPA. Les parents mentionnent avoir ressentis de la colère, de l’injustice, et de s’être sentis démunis avant de développer leur DPA. Selon eux, pour développer leur pouvoir d’agir il faut de la détermination, de la motivation et d’être proactif.

Présenté par:

1-Camille Gauthier-Boudreault, Centre de recherche clinique Étienne-LeBel
Mélanie Couture, Centre de recherche clinique Étienne-LeBel
Frances Gallagher, Université de Sherbrooke
2-Francine Julien-Gauthier, Université Laval
Colette Jourdan-Ionescu, Université du Québec à Trois-Rivières
Andréanne Girard, Université du Québec à Chicoutimi
Geneviève Latour, Université Laval
3-Karoline Girard, Université du Québec à Trois-Rivières

1-RECHERCHE-ACTION POUR AMÉLIORER LA SANTÉ BUCCODENTAIRE DES PERSONNES AYANT UNE DÉFICIENCE INTELLECTUELLE La problématique de la santé buccodentaire des personnes présentant une déficience intellectuelle ou un trouble envahissant du développement est bien documentée. Une recherche-action a mis à contribution différents acteurs dont des spécialistes de la santé buccodentaire afin d’identifier leur lecture de la problématique et développer un programme d’intervention éducative en santé orale qui fournit des outils aux jeunes ayant un trouble envahissant du développement, aux familles et aux intervenants en santé buccodentaire. Plusieurs outils sont transférables pour les personnes ayant une déficience intellectuelle.
2-LES TECHNOLOGIE INFORMATIQUES ET LA COMPENSATION DES TROUBLES SENSORIMOTEURS Les technologies informatiques (ordinateurs et mobiles) offrent différentes opportunités pour améliorer la participation sociale des personnes ayant un trouble du spectre de l’autisme ou une déficience intellectuelle. L’étude avait pour but d’évaluer leur efficacité et les facteurs qui y sont associés. Les participants expérimentaient les technologies pendant une période déterminée. Des objectifs étaient ciblés pour chacun en fonction de leurs besoins. Des résultats positifs et parfois spectaculaires ont été obtenus considérant leurs difficultés spécifiques et en respect de certaines conditions d’utilisation.

Présenté par:

1-Julie Ruel , Pavillon du Parc
Mariama Amadou Doumbouya, Pavillon du Parc
2-Claire Dumont, Université du Québec à Trois-Rivières

 

1-FACTEURS D'OBSTACLES POUR LES PERSONNES QUI ONT DES INCAPACITÉS INTELLECTUELLES Dans le cadre du «processus de production du handicap», les facteurs d’obstacle spécifiques aux incapacités intellectuelles sont méconnus. Grâce à des analyses ergonomiques fines, nous sommes parvenus à les identifier. Cinq sources de complexité de la réalisation d’une tâche, telle que prescrite à la personne, sont des facteurs d’obstacle à la réalisation d’activités cognitives pour une personne qui a des incapacités intellectuelles. Les retombées potentielles de cette découverte sont discutées.
2-FAVORISER LA RÉSILIENCE DES PERSONNES AYANT UNE DÉFICIENCE INTELLECTUELLE La résilience est la capacité de composer avec sa condition et d’envisager l’avenir de façon confiante et positive. Cette étude vise à identifier des stratégies d’intervention qui favorisent la résilience des personnes ayant une déficience intellectuelle. Elle est réalisée à partir des résultats de la passation d’un instrument d’évaluation de la résilience. Les résultats ont permis d’identifier des éléments qui soutiennent la résilience des personnes et des stratégies susceptibles de la développer.

Présenté par:

1-Jacques Langevin, Groupe Défi Accessibilité
2-Francine Julien-Gauthier, Université Laval
Colette Jourdan-Ionescu, Université du Québec à Trois-Rivières
Julie Ruel, Université du Québec en Outaouais
Marie-Pier Legendre, Université Laval
Sarah Martin-Roy, Université Laval

SYMPOSUIM

Le symposium veut faire connaître la littératie en tant qu’objet de recherche spécialement pour les personnes présentant une déficience intellectuelle. Dans un premier temps, le concept de littératie sera situé et défini. Ensuite, différentes recherches illustreront la façon dont différents usages sociaux de la littératie peuvent appuyer le développement d’environnements plus inclusifs. Enfin, les résultats d’une recherche portant sur les codes visuels des personnes présentant une déficience intellectuelle ou un trouble envahissant du développement dans l’axe de la littératie visuelle), seront présentés.

Présenté par:

Julie Ruel, Chaire interdisciplinaire de recherche en littératie et inclusion, Pavillon du Parc
Catherine Aubin, Université du Québec en Outaouais
Nada Guzin-Lukic, Université du Québec en Outaouais
André C. Moreau, Université du Québec en Outaouais


La réussite de l’inclusion sociale relève du maillage de mécanismes sociaux complexes aux différents niveaux de l’écosystème entourant la personne des incapacités. En ce qui concerne les facteurs proximaux, elle nécessite la collaboration de nombreux acteurs, parmi lesquels la personne ayant des incapacités elle-même devrait tenir un rôle central. Il apparaît primordial de chercher à connaître sa perception et sa pensée à ce sujet, ainsi que celles de son entourage le plus proche, parents et intervenants directs. Les recherches présentées dans ce symposium sont centrées sur cet objectif. À l’aide de travaux réalisés dans différents ancrages théoriques et contextes, les présentations permettront d’interroger dans quelle mesure les vécus de l’inclusion par différents acteurs au cours de périodes de vie multiples relèvent de facteurs de réussites ou de freins communs.

Présenté par:

Céline Chatenoud, Université du QUébec à Montréal
Annie Paquet, Université du Québec à Trois-Rivières
Audrey Dupont , Université de Sherbrooke
Marie-Ève Boisvert, Université du Québec à Montréal
Delphine Odier-Guedj, Université du Québec à Montréal
France Beauregard, Université de Sherbrooke
Jean Horvais, Université du Québec à Montréal
Jean-Claude Kalubi, Université de Sherbrooke
Marie-Jocya Paviel Calonne, Université du Québec à Montréal
Marie-Pierre Fortier, Université du Québec à Montréal
Stéphanie Mailhot, Université du Québec à Trois-Rivières
Véronique Doucet, Université de Sherbrooke

SESSION AFFICHES

 

AFFICHE NO 1: Recours au soutien chez les parents immigrants

Dans un contexte d’immigration, des facteurs modulent le recours au soutien chez les familles ayant un enfant en situation de handicap. Afin d’établir un état des lieux sur l’utilisation des prestations de soutien, une étude de portée est en cours. L’objectif est d’identifier des « parcours de recours » aux services, mettant en évidence une évolution du soutien requis. Vu le peu de documentation, des études doivent être réalisées afin d’améliorer l’adéquation entre les services et les besoins.

Présenté par:

Carine Bétrisey, Université Laval et Centre Interdisciplinaire de Recherche en Réadaptation et Intégration Sociale (CIRRIS)
Sylvie Tétreault, Université Laval et CIRRIS
Geneviève Piérart, École Spécialisée de Suisse occidentale
Chantal Desmarais, Université Laval et CIRRIS
Alida Gulfi, Haute École Spécialisées de Suisse occidentale
Lyliane Rachédi, Université du Québec à Montréal
Daphney St-Germain, Université Laval et CIRRIS
Marie-Catherine St-Pierre, Université Laval et CIRRIS
Cette affiche présentera une synthèse des études réalisées sur les solutions technologiques mobiles pour soutenir la vie en milieu résidentiel des personnes présentant une déficience intellectuelle. Les données permettront de mieux circonscrire les champs d’application de ces technologies. Elles permettront également aux chercheurs et spécialistes des milieux de réadaptation d’identifier les possibilités de déploiement de ces outils numériques dans les milieux résidentiels des personnes présentant une déficience intellectuelle. Dany Lussier-Desrochers, Université du Québec à Trois-Rivières Kathryne Guérin, Université du Québec à Trois-Rivières Martin Caouette, Université du Québec à Trois-Rivières

Présenté par:

Dany Lussier-Desrochers, Université du Québec à Trois-Rivières
Kathryne Guérin, Université du Québec à Trois-Rivières
Martin Caouette, Université du Québec à Trois-Rivières
La Vigie technoclinique est une plateforme Internet permettant aux utilisateurs de repérer des applications pertinentes en fonction des caractéristiques et des besoins d’une personne présentant une déficience intellectuelle ou un trouble envahissant du développement. L’affiche présentera un projet de recherche actuellement cours ayant pour objectif de documenter l’utilisation de la vigie en fonction des différents critères (âge de la clientèle, besoin identifié, etc.)

Présenté par:

Laurence Pépin-Beauchesne, Université du Québec à Trois-Rivières
Dany Lussier-Desrochers, Université du Québec à Trois-Rivières
Martin Caouette, Université du Québec à Trois-Rivières
Élisabeth Paquin, Université du Québec à Trois-Rivières
Hugo Paulin-Baril, Université du Québec à Trois-Rivières
Martin Therrien-Bélec, Université du Québec à Trois-Rivières
Cette affiche présentera un projet de recherche actuellement en cours au Centre de réadaptation La Myriade qui vise à identifier les perceptions des différentes parties prenantes (superviseurs, supervisés, gestionnaires) impliquées dans le processus de supervision clinique. Les résultats obtenus permettront d’orienter les politiques et directives touchant le soutien clinique et de produire un outil de collectes de données qui pourra également être utilisés auprès d’autres CRDITED.

Présenté par:

Louis-Simon Maltais, Université du Québec à Trois-Rivières
Martin Caouette, Université du Québec à Trois-Rivières
Valérie Marchand, Université du Québec à Trois-Rivières
Les technologies de l’information et de la communication (TIC) s’implantent graduellement dans les CRDITED et posent plusieurs défis. L’objectif de cette recherche est d’identifier les enjeux associés à ce déploiement. Des entrevues sont réalisées auprès de 54 participants de quatre CRDITED. Plusieurs enjeux organisationnels sont identifiés sur trois dimensions soit: gestion, clinique et technologique. Ces résultats contribueront aux travaux des comités technocliniques soutenant le déploiement de ces technologies.

Présenté par:

Valérie Godin-Tremblay, Université du Québec à Trois-Rivières
Dany Lussier-Desrochers, Université du Québec à Trois-Rivières
Martin Caouette, Université du Québec à Trois-Rivières
Les technologies sont utilisées par les personnes présentant une déficience intellectuelle afin de les soutenir dans la réalisation de leurs activités de vie quotidienne (AVQ) (ex : faire une rôtie et un café). Cette étude évalue l’efficacité de différents types d’indices offerts par un système de guidance informatisé et explore l’influence des facteurs environnementaux qui la modulent. Les résultats conduisent à des pistes de réflexion pour la conception et la mise en place de technologies.

Présenté par:

Jeannie Roux, Université du Québec à Trois-Rivières
Dany Lussier-Desrochers, Université du Québec à Trois-Rivières
Yves Lachapelle, Université du Québec à Trois-Rivières
Bruno Bouchard, Université du Québec à Chicoutimi
Julie Bouchard, Université du Québec à Chicoutimi
La participation sociale est un concept fondamental dans la notion de bien-être. Dans le domaine de la déficience intellectuelle, il devient primordial de s’interroger sur ce concept en essayant de mieux le saisir. De nouvelles explications émergent grâce aux connaissances en lien avec la cognition sociale. Cette affiche, au travers de la définition de la cognition sociale, de ses manifestations et des différentes stratégies pour la stimuler, montrera l’importance de favoriser son développement en tant qu'entité fondamentale de la participation sociale chez l’enfant avec une DI.

Présenté par:

Emmanuelle Drecq, Université Laval
Sylvie Tétreault, Université Laval
L’utilisation des technologies de soutien à l’intervention connait actuellement un essor, notamment dans les CRDITED. Cependant, des enjeux éthiques sont rencontrés par les intervenants qui doivent utiliser ces technologies. L’objectif de cette recherche-développement est de créer un outil d’identification des enjeux éthiques découlant de l’utilisation des technologies en déficience intellectuelle. Un premier prototype a jusqu’à maintenant été développé et sa mise à l’essai de l’outil se fera sous peu.

Présenté par:

Caouette Martin, Université du Québec à Trois-Rivières
Dany Lussier-Desrochers, Université du Québec à Trois-Rivières
Laurence Pépin-Beauchesne, Université du Québec à Trois-Rivières
 
 
 

AQIS-IQDI

 

Association du Québec
pour l'intégration sociale (AQIS)

Institut québécois
de la déficience intellectuelle (IQDI)

3958, rue Dandurand
Montréal (Québec)  H1X 1P7



Téléphone : 514 725-7245

Télécopieur : 514 725-2796

Courriel: info@deficienceintellectuelle.org



Voir également Notre équipe

Joignez-nous sur Facebook

Notre fondation



Aidez-nous à poursuivre notre mission en effectuant un don de vêtements à notre fondation Le Support